Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
[CR] Lédenon - 14 et 15 Septembre 2015
#10
Reprise du message précédent:
Super sympas  vos récits, ça donne encore plus envie de vous suivre et vous filer un coup de main ;-)
Tout à fait d'accord avec Chel,  et donc vous aussi, sur le chrono. Prenez du plaisir pour le moment, régalez vous sans forcement vouloir aller plus vite que la dernière fois. Quick tu en parles , points de corde ratés c'est sans doutes à vouloir trop pousser la moto pour grappiller le dixième... prendre des marques parfaites, le casque dans le plot intérieur tour après tour sans se forcer et après le vitesse de passage vient toute seule. J'ai une tooouuuute petite experience moto, je suis encore moins un pilote, mais pour avoir passé quelques heures sur des karts, je ne suis jamais allé  aussi vite (tout est relatif hein) qu'en ayant l'impression de me traîner parce-que je forçait pas.
Enfin, une chose est sûre. ...vous allez vous regaler....et nous régaler les copaings
Répondre
#11
Chouet cr en effet. Et effectivement il vaut probablement mieux chercher la traj et les sensations que le chrono.
Comme il me manque le temps de la gex où je sentais vraiment les suspats s'écraser dans les virages et rentrer le genou pour pencher plus...
Et même si c'est difficile, il faut aussi travailler les dépassements. Il n''y a qqu'à voir leur quantité au bol d'or, ça fait partie intégrante de la course.
[Image: vilo_castellet.png]
Répondre
#12
Excellent ce CR PET. Smile
Répondre
#13
Merci Big Grin
Poireau pilote
[Image: Signature_Quick.jpg]
Répondre
#14
(20-09-2015, 23:12)Vilbrekin a écrit : Chouet cr en effet. Et effectivement il vaut probablement mieux chercher la traj et les sensations que le chrono.
Comme il me manque le temps de la gex où je sentais vraiment les suspats s'écraser dans les virages et rentrer le genou pour pencher plus...
Et même si c'est difficile, il faut aussi travailler les dépassements. Il n''y a qqu'à voir leur quantité au bol d'or, ça fait partie intégrante de la course.

Oui, il faut travailler les depassements, mais faut il aussi travailler le fait de se faire depasser ? Big Grin
[Image: Signature-2.jpg]
Répondre
#15
Bah oui, ça fait partie du jeu Smile
[Image: vilo_castellet.png]
Répondre
#16
... sauf sur la D14, question d'honneur .
Vas Vite ou Flânes. Mais Roule !
Répondre
#17
Jour 2

Vu qu'on s'est couchés avec les poules, le réveil est facile. Trop car l'un comme l'autre on se réveille avant la douce mélodie de nos portables.
Aller hop, on range le reste du bazar et en route.

On est motivés pour aller rouler, entre autres parce que l'on sait qu'il y aura moins de monde sur piste aujourd'hui. Et l'orga a parlé hier de ne faire que deux groupes pour augmenter le temps de roulage.

Bref, on arrive la fleur au fusil pour aller chasser ce fichu chrono qui nous a tant nargué hier.

Arrivés sur place, on s'installe plus ou moins au même endroit que la veille. Et on attache le barnum dans le bon sens par rapport au vent d'hier.

Bon, au final, on reste sur 3 groupes pour la matinée. C'est l'heure de rouler, chacun avec sa moto. On les échangera pour l'après midi.

Pas grande chose à dire sur la matinée, si ce n'est la rencontre fort agréable d'un motard prénommé Thomas. Vu qu'on est sur le net, nous allons utiliser un faux nom de famille. Allez, au hasard, appelons le Thomas Daytona. Et c'est un heureux hasard car Thomas roule sur une Daytona. Comme quoi la vie est bien faite. C'est un peu comme les gens qui sont coiffeurs et qui s'appellent Henry Coiffeur. Nous avec nos noms de famille, on peut faire au mieux vendeur de crêpes ou de chapeaux rouges. Mais je m'égare, revenons à nos motos.

La piste est moins chargée, ce qui n'empêche pas un ou deux ducatistes de faire comme la veille et de couper les traj'. Heureusement ce ne sera qu'un ou deux incidents isolés.

Le temps gris mais se maintient, tout va bien. Par contre les chronos stagnent.

Mais sur la dernière du matin, Xavier a un regain de gniack, en réussissant à suivre Thomas. Ça lui redonne le sourire.

Du côté de Quick, cette session le trouve en pleine forme. Il a enfin compris qu'une moto se pilote, et que c'est lui le chef. Et en bonus, son chrono descend: -3 secondes par rapport à son meilleur chrono. C'est une chouette nouvelle. Par contre, cela épuisera les réserves d’énergie de notre #42 qui ne pourra pas égaler sa performance sur les prochaines sessions.


Bon c'est de nouveau l'heure de bouffer. Enfin, de tenter d'avaler des pâtes sans goût. Nos amis de twitter, toujours là (mais jamais ils bossent ?) nous envoient des infos pour nous aider dans nos traj' et nos rapports.
[Image: .IMG_20150914_122056_m.jpg]
Ce qu'on est censé faire

[Image: .IMG_20150915_082846_m.jpg]
Xavier se concentre


Puis vient l'après midi. L'orga nous annonce que si on le désire, nous pourrons rouler avec les débutants ou les experts en plus de nos sessions. Chouette ! Xavier décidera donc de faire au moins une session avec les débutants.

Pour se donner du courage et de l'énergie, on n'hésite pas à avaler une boisson énergisante qui fait rouler mieux sur le mouillé.
[Image: .IMG_20150912_135716_m.jpg]

Est ce que ça passe au contrôle antidopage ?

Après la première session de l'après-midi, Xavier décide de son côté d'enchainer une session débutant avec la session moyen, et pareil, ça fait un déclic dans sa tête. Enfin il retrouve sa gniack, accélère fort et freine pour de vrai. Et en plus ça paye au chrono: il affiche 1mn43, son meilleur temps (1mn42.9), n'est pas loin.
[Image: .IMG_20150915_154401_m.jpg]
Aller, encore un effort Xavier

En rentrant, on voit le barnum démonté... Nos gentils voisins l'avaient fait car un vent fort s'était levé et que notre barnum avait décidé de faire des câlins à la voiture. Il était pourtant attaché... sauf que le vent était dans le sens contraire de la veille. En tout cas, un grand merci à nos voisins qui ont sauvé le pare brise.

Xavier repart pour enchainer encore débutant et moyen, mais la météo n'est pas de cet avis. Il commence à pleuvoir un peu et les drapeaux rouge et jaune (changement d'adhérence) sortent. Xavier ne tente pas le diable, surtout en slick. Ça serait con de s'en coller une maintenant. Il rentre aux stands.

On décide d'attendre un peu avant de remballer pour voir si ça sèche. Et miracle, ça sèche. Nos deux loustics repartent donc, Xavier avec le couteau entre les dents et l'envie de tout donner, de se faire plaisir et de se dépasser. Et dans la dernière session, le chrono affiche un 1mn42.8, soit un dixième de mieux qu'en mars ! Ce n'est pas grand chose mais ça fait chaud au cœur.

Quick est sorti avant la fin, la fatigue prenant le pas sur le plaisir. Il va donc commencer à ranger tout seul. Et c'est une bonne initiative, car d'une part il y a un vent de malade, et surtout, juste après avoir tout rangé, et s'être lavé les mains, une énorme averse s'abat sur le circuit. On attend quelques minutes dans le bloc douche avant de courir à la voiture. On repart donc comme on est partis, sous la pluie. Heureusement, comme à l'aller, le ciel bleu fera son apparition et c'est donc sur du sec que nous ferons les 2h30 de route.

[Image: .IMG_20150915_074854_m.jpg]
Aller, encore un effort Quick

Sur le trajet, on refait ces deux jours, et on est comme des mômes: heureux Smile
[Image: Signature-2.jpg]
Répondre
#18
(Quick)

Cette journée est prometteuse. On est plutôt reposés de la veille, la piste est sèche, et on est censés être beaucoup moins nombreux que la veille. On s'est déjà inscrits la veille et le plein est fait, donc on n'a plus qu'à se mettre en piste. Je démarre pourtant par une session pas très inspirée où je ne passe pas en dessous du 1:57.

La deuxième session sera bien meilleure car j'arrive battre mon record d'une seconde pour passer en 1:53. Enfin je regarde mon chrono avec le sourire. Sur la piste aussi je peux mesurer les progrès que je viens de faire : j'arrive à accélérer et freiner plus fort. J'arrive aussi à comprendre que rouler vite donne un rythme, qui incite à continuer à envoyer du gaz. C'est fondamental sur un circuit comme Lédenon car certains virages cassent bien la vitesse. Il faut dire aussi que le fait d'être moins nombreux sur la piste me permet d'être plus serein et de mieux me concentrer.

Je pars pour la troisième session avec un bon état d'esprit, parce que j'ai un peu mieux compris comment ça marche : je rentre plus fort en courbe, je freine plus fort et surtout je me fais plaisir. Le chrono s'en ressent car j'arrive à descendre dans les 1:51. Je suis vraiment content de ma progression et de la différence par rapport à la veille.

Pour l'après-midi, au contraire de Xavier, je décide de m'en tenir aux sessions du groupe Confirmé. Je sens que je commence vraiment à fatiguer. On échange nos motos, pour confirmer ou infirmer les ressentis de la veille. De mon côté pas de souci, en me calant bien à l'arrière de la selle je ne ressens pas les sautes que Xavier ou moi avions eues auparavant. Je reste en 1:53 pour la première session.

À la deuxième session de l'après-midi c'est là que les problèmes commencent. Tout d'abord le vent commence à se lever, ce qui fait que je dois remballer les côtés de notre barnum en catastrophe avant de partir. Puis débéquiller la moto tout seul c'est un peu plus contraignant, bref je pars un peu en panique. En ajoutant à ça la fatigue, je n'arrive pas à me concentrer et je sors même avant la fin car je sens que mes efforts ne paient pas.

Xavier part ensuite pour sa deuxième session "Débutant" mais revient quelques minutes après, car il commence à pleuvoir. Je sens que pour moi la journée est finie, car je n'ai quasi plus d'énergie. Mais je décide tout de même de faire la dernière session, sans pression de chrono, pour le plaisir d'être sur ce magnifique circuit. C'est un circuit très technique, qu'il faut apprendre et apprivoiser, mais c'est surtout un circuit qui se vit, il faut être dessus pour sentir le dénivelé, les courbes en dévers, les parties bosselées. Tout ça donne de sacrées sensations même si le chrono est moyen comme le mien.

C'est avec tout ça en tête que je repars pour une session, mais la fatigue a déjà fait son office et je ressors après quelques tours, comme un au revoir, qui n'est pas un adieu car j'ai vraiment, vraiment envie d'y revenir.
Poireau pilote
[Image: Signature_Quick.jpg]
Répondre
#19
(Xavier)

Après la journée bien mais pas top d'hier, j'avais envie de remonter sur mes 180cv et de profiter d'une piste qui ne ressemblerait pas au periph un vendredi soir à 17h30.

C'est mal barré pendant la matinée: les chronos stagnent toujours dans les 44-46. Mais il y a moins de monde. Je me fais toujours autant déposer dans le triple gauche, j'ai l'impression d’être à l’arrêt, de ne pas vraiment piloter. Puis ma moto me fait un truc bizarre en haut de la montée de la ligne droite des stands: ça fait comme si j'embrayais et ça monte dans les tours, puis ça raccroche. Bon, va falloir (re)passer par la case mécano.

Mais comme dit plus haut, je retrouve de la gniack en fin de matinée et ça c'est cool. L'après midi, on échange les motos comme prévu. Et ça tombe bien, Quick n'aura pas mon soucis.Je suis donc avec Pif que je commence à bien connaitre vu tout le temps que je passe à son guidon Wink

Et ma gniack augmente. Avec en plus une session débutant où je double enfin sans soucis. C'est surement très con, mais ça fait du bien à l'égo d'être celui qui double. Et je suis content, j'arrive à enchainer deux sessions, avec un plaisir qui grandit de nouveau, une envie d’accélérer fort, de freiner tard. Avec aussi une petite peur liée à ma chute qui ne me quitte pas. Ça se ressent sur mon pilotage d'ailleurs, avec un gros effort pour redresser la moto avant de mettre du gros gaz. Grâce au chrono GPS, je vais pouvoir faire une analyse télémétrique (comment ça claque de faire ça) dans un prochain post.

Et en plus, je conclue la journée sur un chrono meilleur que mon meilleur temps, même si ce n'est que d'un dixième.

Alors oui, on a encore du boulot !
Oui, il va falloir cravacher cet hiver pour se refaire une condition physique au top !
Oui, il va falloir rouler et encore rouler pour mieux connaitre et surtout maitriser nos CBR !
Et en faisant ça, on devrait gagner ces secondes qui nous manquent.
Mais après ces deux jours, j'ai retrouvé mon envie de me battre, mon envie de faire mieux. Quick a aussi amélioré son chrono de 3 secondes et sa manière de piloter.

Bref, on va encore galérer, y a peu de chances qu'on se retrouve sur la plus haute marche du podium, mais on va le réaliser notre rêve. Et encore mieux, on va le réaliser avec nos amis, notre famille, avec les gens qui nous suivent sur notre blog ou sur les réseaux sociaux. Et on va vous partager tout ça, à travers des posts de blog, à travers des vidéos, des photos. Et au final, on arrivera au bout car on va s'en donner les moyens.
[Image: Signature-2.jpg]
Répondre
#20
Post Scriptum: (ouais ok, c'est pas un vrai PS, on n'a pas signé. Mais c'était pour dire que c'était la fin de l'article)

J'espère que vous avez noté le chrono de Xavier, le 1mn42.8 Si ça ce n'est pas un signe du destin (ou un heureux hasard ;-) )
[Image: Signature-2.jpg]
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  [Poirsouille] Ledenon : 26 mars knacki 0 700 27-03-2015, 23:12
Dernier message: knacki
  [Poirsouille] Ledenon - 8&9 septembre knacki 39 5,070 26-11-2014, 01:10
Dernier message: Vilbrekin

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)