Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
[ESSAI] TUYAUCOM
#1
Hop, un petit post pour la communication entre païlote et SDS.
Ca faisait un petit moment que je me disais que j'aurai bien aimé papoter avec mon SDS pendant les ballades, et puis ça lui permet aussi de me dire quand il faut s'arrêter faire une pause pipi.

Donc, le truc qui s'impose, pas trop cher et d'après les commentaires sur divers forums: le tuyaucom. Au tarif de 50 euros environ, et surtout pas de pile, c'est imbattable.
On ouvre le blister, il y a un double tuyau (genre sthétoscope) d'environ 50cm de long, deux "micros" et deux oreillettes, et un petit sac avec des morceaux de plastique noir.
Premier essai avec l'embout de caoutchouc dans l'oreille, bon, ça fonctionne, mais c'est assez désagréable. Il va donc falloir faire fondre le plastic noir dans une cassreole d'eau chaude, ça forme une pâte malléable avec les doigts, on la coupe en deux, chacun son oreillette, et on fait un moulage. Autant le dire de suite, c'est pas évident et on a dû s'y reprendre à de nombreuses fois avant de trouver un moulage qui est bien héermétique (indispensable pour une bonne qualité de son), et agréable dans l'oreille. L'avantage: le plastique peut se refondre autant de fois qu'on veut (idéal si on change souvent de SDS). Petit essai sur quelques kilomètres pour voir si ça va bien dans le casque, ça a l'air nickel.

Ensuite, essai grandeur nature. On commence par l'autoroute, ça va bien. On entend quelques bruits parasites genre sifflements du vent, mais sinon c'est parfaitement audible, comme si on était côte à côte. Ensuite viennent les petites routes pépère, ça marche toujours impeccable et l'oreillette est toujours confortable. La petite bourre dans l'Estérel révèle une utilisation innattendue de l'objet: la communication vers le SDS des actions, du genre, attention, je freine fort, attention j'accélère fort, et en fait je me suis servi de ça toute la journée pour la prévenir quand je doublais, etc etc. Et enfin dernier essai sur l'A8 en revenant de Mandelieu à Cannes, petite pointe à 180, il faut pousser un peu la voix, mais on s'entend toujours assez bien


En conclusion: produit très pratique et ça aide vraiment le SDS à anticiper tout ce qui se passe et ce que va faire le pilote. Fonctionne jusqu'aux vitesses prohibées. Oreillette confortable à condition de l'enlever de temps à autres: une gène commence à se faire sentir à la fin de la journée. Dernier avantage, on peut débrancher son oreillette si jamais on a un SDS un peu trop blablablablablablabla
Straightliner
Jamais plus vite que ma peur
[Image: signcarre.JPG]
Répondre
#2
Petite précision supplémentaire; à propos des embouts d'oreille, le plastique thermoformable, on en utilise dans ma profession pour fabriquer des orthèses, et ça se trouve assez facilement chez les fournisseurs professionnels. Donc en cas de besoin, vous savez qui appeler....
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)