Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
[ESSAI] Yamaha R6 k2
#1
Big Grin 
En accord 2 un essai de plus, ça faisait longtemps en plus !
Au retour de Castellane je m'arrête sur le bord de la route, je file mon tromblon inconduisible au Chel et je fais main basse sur la R6 kéké touch de cilou qui se retrouve sur la CB1000.
C'était une bonne idée !

Prise en main sur une longue portion de ligne droite. Les commandes tombient bien sous la main, les rétros sont finalement assez utiles, la bulle protège bien. Le tableau de bord affiche un trip, la température moteur, la vitesse en digital (je vais finir par m'y faire), le compte-tours analogique, voyant de réserve, tout ce qu'on attend sur une sportive (sauf peut-être l'affichage du rapport engagé). Le klaxon est correct.

La position en dynamique est nettement moins sympa qu'à l'arrêt. Les poignets ne sont pas trop sollicités mais les genoux vraiment pliés, les pieds bien hauts (garde au sol oblige). La selle est assez agréable et permet de bien varier la position pour charger l'avant ou l'arrière selon l'envie. L'échappement en position haute gène un peu le pied droit (le talon touche).

La partie cycle m'a bien satisfait, n'en déplaise aux possesseurs de bécanes plus récentes, mais je trouve les suspats tout à fait correctes et le freinage même s'il manque de mordant est suffisament puissant pour arrêter tout ça correctement, sur route ouverte en tout cas. Je l'ai trouvée bien saine, même sur quelques petites bosses ça ne se désunit pas, elle file vraiment on on lui regarde d'aller, c'est un régal d'enchaîner les courbes rapides à son guidon, le déhanché est naturel, à plat ventre sur le réservoir, cul en arrière à la remise des gaz, ça file tout seul !

Surtout que le moteur n'est pas en reste ! Bien aidé par l'effet placebo du pot full barouf (le long des falaises, un bordel pas possible !), le moteur envoie sa mémé dans les orties passé 8000tr. En-dessous certes y'a pas grand monde, surtout en 3è et au-delà, mais passé ce cap, ça arrache les bras, c'est vraiment bon en sensations ! On se rerouve vite à des vitesses pas tout à fait autorisées, et sur les belles courbes de la Napoléon, ça passe comme dans du beurre Eek

Bref, pour ceux qui n'aiment pas lire, si je résume: le moteur est vraiment un régal dans les tours, ce qui fait de lui le pousse-au-crime parfait ! Bien secondé par une partie cycle suffisante (mis à part le manque de mordant, mais il suffit d'être habitué), c'est assurément la moto à ne pas mettre entre les mains des petits excités, sinon c'est képi ou ravin assuré sous peu ! Enfin au quotidien, c'est pas le pérou !

Merci cilou pour l'essai, je me suis régalé, les 600 supersport sont vraiment des motos régalades !
Straightliner
Jamais plus vite que ma peur
[Image: signcarre.JPG]
Répondre
#2
Je me dois de compléter ce petit essai de La R6 modèle spéciale Cilou, juste pour le grain de sel et l'extermination des mouches locales(salubrité oblige).

-Alors d'abord, concernant le moteur, zut, je ne peux même pas exprimer un vrai désaccord avec Shef ! Ce moulin , quoique petit et donc dans l'absolu manquant de couple, est un vrai régal à utiliser avec le mode d'emploi idoine. En bas, il grogne, il râle , il souffle , bref il exprime son mécontentement de n'être pas dans les régimes où il aime être. Et donc, on le laisse monter un peu, comme le toutou auquel on débride la longe ; et là , un bonheur ! Tous les watts promis sont bien là , je les avais comptés durant mon essai ; dans un bruit entre le réjouissant (ça gueule bien ! ) et l'inquiétant (j'ai pas perdu une chicane, là ?) il propulse avec une bonne humeur évidente l'ensemble, bien aidé je suppose par un gabarit somme toute assez compact . Y'a presque de quoi se faire peur à l'accélération, d'autant , comme dirait Vilbrekin, qu'on n'est pas loin du délestage de la roue avant sans l'avoir voulu entre les 2° et 3° rapports. Belle santé, vraiment! Est-ce "street légal" ? Ben non, hein .... Smile

-Ensuite la partie cycle, et là pour moi ça se gate un poil, je dois dire .... Il faut dire que si notre Shef a eu l'opportunité de titiller la bête sur un parcours "billard" , c'est à dire la route Nap' avec ses grandes courbes et son beau relief de route, moi j'avais fait connaissance avec le bestiau sur un morceau de route de bord de mer mal revêtu, avec des petits virolos secs .
D'abord, l'ensemble suspension -châssis ; tout ça est sain ,on le sent, et de facto dans l'absolu on peut ne pas se trainer avec, voire aller pas mal vite mais à l'arrivée de l'essai j'ai eu peine à croire Cilou qui me disait que ses réglages étaient fermés presque au maximum ! Ça se dandine, ça préserve il faut le dire un confort surprenant pour une sportive mais au détriment de la rigueur pure . Mon diagnostic serait ; "amorto arrière cramé total, fourche à vidanger dès que possible ". Donc, Cilou si tu lis ça , vite, investis là dedans si tu peux ... et re-prête moi ta meule après que je m'amuse. Wink
Puis le freinage, un vrai piège selon moi. J'avoue que lors de l'essai, j'ai probablement eu la main un peu lourde dès le départ sur la poignée de gaz (ça ne me ressemble pas ),mais j'ai le vif souvenir d'un virage qui grossissait à vitesse grand V dans mon champ de vision, et l'impression désespérante que mon bolide jamais ne ralentirait suffisamment pour me permettre de le prendre ... Pas très plaisant, tout ça ! En fait, en serrant le levier comme en pleine séance de musculation, finalement ça freine très correctement, n'exagérons rien. Mais ce manque de mordant, je le mettrais volontiers là encore sur un entretien qui gagnerait à être fait recta (mauvaises plaquettes ou liquide âgé chargé d'eau ? Je l'ignore).

Donc, ce petit bolide est réjouissant, jouissif, plutôt pousse au crime au passage.Et probablement très efficace entre des mains expertes, donc pas entre les miennes.
Moi, pour tempérer les critiques que je ne peux m'empêcher de faire tout le temps(vilain Chel !!) , je dois avouer que je l'ai trouvé très amusant , sain, fun . Et en même temps très fatigant , entre les vocalises remarquables du moteur (sos bouchons d'oreille sur sur longs trajets !) et la position (cul haut, mains basses, jambes recroquevillées ).

Je vois bien ça comme un super-jouet pour la piste ou l'arsouille sur routes rapides , là ou il pare de nombreuses qualités . Pas comme une moto au quotidien, par contre.
Vas Vite ou Flânes. Mais Roule !
Répondre
#3
Votre problème avec le freinage, c'est que vos bestiaux sont en haut de la qualité de ce qui se fait en ce moment. Du coup dès qu'un truc demande de serrer un peu la poignée, vous faites les chochottes.
La vérité c'est qu'il suffit de pas s'emballer sur la poignée de gaz au moindre bout droit, et se retrouver catapulté bien trop vite en entrée du virage suivant.Vous roulez comme des gorets, il suffit d'enrouler, éventuellement tomber un rapport avec le coup de gaz idoine, de bien placer la meule en entrée de virage, on couche proprement et voilà ! Pas besoin de full radial mescouilles ou de CBS machin, sur route ouverte du moins.
Straightliner
Jamais plus vite que ma peur
[Image: signcarre.JPG]
Répondre
#4
(22-02-2009, 21:20)shef a écrit : La vérité c'est qu'il suffit de pas s'emballer sur la poignée de gaz au moindre bout droit, et se retrouver catapulté bien trop vite en entrée du virage suivant.Vous roulez comme des gorets, il suffit d'enrouler, éventuellement tomber un rapport avec le coup de gaz idoine, de bien placer la meule en entrée de virage, on couche proprement et voilà !


Ah, ben non ! Sujet de fâcherie en vue, là , Shef . Shock

Tout d'abord, je persiste et signe, les freins de la R6 de Cilou sont ANORMALEMENT mollassons à l'attaque, et ça n'a rien a voir avec une analyse qui serait tronquée par rapport aux freins de ma meule où de celle de Vilo. Ils sont juste spongieux, point .

Ensuite, si j'avais l'habitude d'essorer la poignée de gaz à tout bout de champ pour gagner dix km/h en ligne droite , ça se saurait . Il me semblait comprendre au contraire que j'avais tout du gars timoré sur ce sujet... Je me demande même si le dernier quart de rotation de ma poignée n'est pas grippé, à force de pas m'en servir.Big Grin

Et enfin, pour ce qui est d'enrouler, de trajecter , ben comme je t'ai suivi un moment au retour de Castellane, jusqu'au moment des changements de bécanes pour essai, je me faisais justement la réflexion que tu freinais décidément beaucoup et mal à propos, aujourd'hui... Au moins un virage sur deux que tu prenais avec un coup de frein, sans utiliser le frein moteur qu'on dit excellent de ta Triple, ou alors pas assez, ou alors pas assez enroulé dans la traj' ? Au final, la moitié au moins des virages que tu prenais en actionnant ton feu stop, je les ai pris sans toucher aux freins....Tongue Bon, c'est vrai aussi qu'on était en balade, pas en attaque.
Vas Vite ou Flânes. Mais Roule !
Répondre
#5
J'invente pas
Citation :J'avoue que lors de l'essai, j'ai probablement eu la main un peu lourde dès le départ sur la poignée de gaz

Quant à mes feux stop, ne t'y fie pas pour savoir si je freine ou pas, j'ai souvent les doigts dessus. D'ailleurs si je les avais réellement tant utilisé que ça, t'aurais fini par me doubler, tu crois pas ?
Straightliner
Jamais plus vite que ma peur
[Image: signcarre.JPG]
Répondre
#6
(22-02-2009, 21:53)shef a écrit : t'aurais fini par me doubler, tu crois pas ?

Mais pourquoi faire ?? On était en compétition, et personne ne m'avait prévenu?Big Grin
___________________________________________________________________________

Quelques idées comme ça sur le freinage d'une R6 modèle K2, quand le freinage est en bon état d'usage ;

-Moto Net ; "le frein avant est bien là pour stopper net ce missile en puissance à la moindre caresse du levier ."

-Moto-Station ; ""Un caractère de bête de course à peine civilisée , terriblement efficace et incisive, tenue de route phénoménale.../.. freinage impeccable."

-Cit-O ; sur un sondage d'utilisateurs possesseurs de ce modèle, freinage+ suspensions notées 4.5/5.

-Lerepairedesmotards ; "coté freins, pas de soucis../.. progressif, ferme, bon comportement."

-Superbike ; "the brakes are still up to the job"

-Motoplanète ; "Le freinage est tout simplement parfait, mais tenez bien le guidon."


Voilà, voilà , on a donc une meule qui , il y 7 ans, était la crème de la crème des sportives extrêmes , à tous points de vue . 7 ans, ça ne parait long qu'à ceux qui n'avaient même pas le permis à cette époque, c'était au 21° siècle quand même.
Et Shef qui nous explique doctement que si on trouve le frein de la meule à Cilou problématique, c'est parce qu'un trou technologique intersidéral se serait étiré entre cette moto et , par exemple, celle de Vilo qui a... 3 ou 4 ans de moins en conception.

Ben moi, Shef, je dis juste que sur ce coup-là , t'es pas foutu de faire la différence entre un freinage un poil timoré par rapport aux standards actuels (archifaux) et un freinage qui aurait grand besoin soit de nouvelles plaquettes (glaçage? ) soit d'un bon changement+purge de liquide de frein.Tongue
Vas Vite ou Flânes. Mais Roule !
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  [ Premier essai : YAMAHA NIKEN ] Le Chel 6 343 28-05-2018, 13:37
Dernier message: akwel
  [ESSAI] Yamaha Majesty 400 Vilbrekin 1 4,372 25-06-2008, 16:12
Dernier message: shef
Rolleyes [ESSAI] Yamaha XJN 600 Diversion "l'endive" shef 0 3,856 30-03-2008, 13:48
Dernier message: shef

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)