Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Et si on parlait jeux ?
Reprise du message précédent:
Les amis, grace à deux mois de confinement et un pied momentanément inutile j'ai un peu effleuré le jeu Red Dead Redemption 2, juste assez pour vous en donner mon opinion. Après 140 heures dessus, j'ai fini les missions à peu de choses près.


D'abord, pourquoi il ne faut pas jouer à ce jeu:


> Il est long, très long. Je dirais une cinquantaine d'heures requises pour rusher dans l'histoire principale en ratant au passage une grande partie de ce qui rend le jeu unique. Une centaine d'heures pour l'arpenter en le savourant, pas moins. Et plus de 150 heures à coup sûr pour faire un tour -presque- complet de la map et de toutes les aventures possibles!

> Il est lent, souvent. Et il vous impose cette lenteur de bien des façons dan son gameplay. Pas moyen d'y échapper, les amateurs d'action nerveuse peuvent passer leur chemin avant la prévisible crise de nerfs. De toutes façons, c'est dans cette nonchalance, cette torpeur que le jeu crée entre deux phases d'action classique que l'on trouve toute sa saveur, que l'on éprouve l'incroyable profondeur de l'expérience proposée. Vous voulez avancer au triple galop de votre cheval entre deux points? Vous allez rater les 3/4 de la faune, plein de vie, plein de petites missions et beaucoup de beauté.

> Son gameplay, souvent plutôt efficace, demeure parfois rigide et agaçant en particulier dès lors que le personnage est dans de petits recoins. On sent bien l'héritage d'un jeu conçu en premier lieu pour les consoles et leurs manettes. A ce propos, heureusement sur PC on dispose d'une vue FPS fort appréciable pour les gunfights, et on conserve 3 positions de vue TPS pour profiter à plein des balades, des chevauchées interminables que l'on devra entreprendre. Et la jouabilité est franchement bonne et agréable 95% du temps en souris+clavier, pour avoir comparé vite fait avec la manette le choix est évident. Bon, les trrrès nombreuses interactions répondent à des choix de touches des fois mal foutus et fouillis, yaka reprogrammer à sa guise puisqu'on est sur PC.

> Est-ce vraiment un jeu ou quelque chose d'autre? On pourrait presque le considérer comme un superbe film western en Cinémascope, interminable, filmé par John Ford dans les paysages de l'ouest américain. Et l'on déambule dans ce film, moitié acteur et moitié spectateur épaté.




Et pourquoi il faut absolument y jouer:


> C'est le plus beau jeu jamais créé en termes d'image et de son ! Il n'est pas beau, il est superbe, renversant, fascinant. Après tout ce temps dessus, je ne cesse pas de stopper mon cheval, juste pour admirer encore un des innombrables paysages de légende que je traverse.

L'image est somptueuse, magnifique, incroyable, je vous jure ne rien exagérer. Les effets de lumière, de météo, d’alternance jour/nuit, la profondeur de champ, je ne lui vois aucun équivalent. La qualité des paysages créés n'ayant que le nombre pour rivaliser, puisqu'on va de désert en forêt, de grandes plaines en zones littorales, de montagne en bayou, quasiment à l'infini entre deux virées en ville.

La bande son est excellente. Mais plus encore que la musique, remarquable, la précision et le réalisme de tous les bruits d'environnement est ahurissant! C'est un régal, en balade, d'entendre le petit rongeur qui déboule sous vos pieds, le vent dans les arbres, le cri d'un oiseau qui s'envole, la conversation de pnj qui passent,même le son des sabots de votre cheval est réel. C'est un travail de très haute volée, là encore je ne vois aucun jeu qui puisse lui être comparé. Immersion totale garantie.

On ajoute que le monde que l'on parcourt est vivant, totalement vivant et d'un réalisme photographique, avec plusieurs centaines (!) d'animaux différents, que l'on devra d'ailleurs chasser peu ou prou, et un nombre effarant d'interactions possibles un peu partout. Quand à la taille de la map, elle est démesurée. Je suis en fait très loin de l'avoir totalement arpentée après 140h.


> Et puis il y a le scénario.Si John Ford était à la réalisation, c'est plutôt le Tarantino des 8 salopards qui se serait chargé de l'écriture. Riche, implacable, dense, remarquable comme le reste.
Les personnages sont fouillés, attachants, avec des textes parfaitement soutenus par un très bon jeu d'acteurs (tout en anglais bien entendu). Les missions quoique innombrables sont toutes scénarisées avec une précision d'orfèvre et une rigueur jusque dans le moindre détail, toutes différentes, jamais bâclées. Revers de la médaille, là encore on suit le fil de l'histoire, on se laissera porter malgré le fait que l'on soit dans un gigantesque open-world propice aux digressions.
On ne peut pas ne pas vouloir suivre nos persos principaux, savoir la suite. Du très grand art.


Vous l'avez compris, je suis tombé amoureux de ce jeu hors norme, de cette expérience vidéoludique d'une profondeur exceptionnelle. Pour vous permettre de pondérer mon jugement, avec les derniers gros jeux de type aventure/action auxquels j'ai joué puisque j'aime le genre, j'ai adoré par exemple le dernier Far Cry ne comprenant pas que la critique le boude un peu. Mais après avoir joué à RDR2, je ne le noterais qu'à 15/20, je donnerais à peine la même note à Assassins Creed Odyssey, sympa et joli- quoique largement surclassé en l’occurrence - et bien travaillé , mais répétitif et bourrin à souhait et je colle direct 18 voire 19 à celui-ci.
Ceux qui ne seront pas rebutés par son rythme curieux et prendront le temps de s'immerger ne sortiront pas indemnes de l'expérience.

De même seront comblés ceux qui cherchent une simulation de cheval dans les grandes étendues.


Un dernier mot sur la technique. J'ai lu à la sortie de ce jeu fin 2019 que beaucoup de joueurs avaient expérimenté des plantages, des freezes, et que le tout était fort gourmand. Alors oui il est un peu gourmand, mais je l'ai à contrario trouvé d'une stabilité exemplaire. Jamais eu à subir ni bug ni le moindre ralentissement malgré une demande de facto conséquente en ressources.
Avec une vieille 1070ti copieusement OC, et un Ryzen2600X lui aussi OC, le jeu sur un SSD M2, tout passe en très élevé ou plus souvent en ultra en 1920*1080 pour une image de toute beauté (je l'ai déjà dit qu'il était trop beau ? )


Donc copieusement recommandé à un gars comme Grospif RDR2. Pas vraiment à Vilo. Smile
Répondre
ok
Straightliner
Jamais plus vite que ma peur
[Image: signcarre.JPG]
Répondre
"vieille 1070ti copieusement OC, et un Ryzen2600X lui aussi OC, le jeu sur un SSD M2" : tu vas bientôt nous faire pleurer sur ton matos va !

Sinon effectivement j'avais regardé une vidéo, et je n'ai pas trop compris pourquoi ça s'appelait un "jeu" vidéo. Ca ressemble plus à un horse simulator en effet...
[Image: vilo_castellet.png]
Répondre
Merci du retour fort complet Chel !
Un jour de promo, pas impossible que je craque (mais plutôt la version console, pour le coup).
Répondre
@ GrosPif, explique-moi pourquoi la version console? Le tarif? L'accès aux enfants? Allez, je me peux me retenir de plaider pour l'autre choix . Wink

Les comparos PC/console disent tous que même si déjà fort belle sur babasse, la version PC de ce jeu enterre littéralement l'autre: profondeur de champ sans commune mesure au bénéfice des paysages (Dieu sait que dans ce jeu, c'est pas un mince élément) et pas de limitations d'im/s.

Et amha tu y perds également deux choses pas négligeables en gameplay, la vue FPS d'abord et surtout! Surtout le combo clavier/souris, qui est mieux tout le temps et BEAUCOUP mieux dans les phases d'action/gunfight. Pour info, avec la manette la visée est ridiculement assistée pour pallier à une imprécision très brouillonne, ça m'a gâché l'expérience de jeu lorsque j'ai voulu tester.
Vas Vite ou Flânes. Mais Roule !
Répondre
Bah, plutôt par flemme/confort.
Je suis convaincu que la version PC est en tout point supérieure: je peux y jouer manette ou clavier/souris, ce sera sans doute bien plus beau.
Par contre, sur console, je peux y jouer affalé comme une loque sur le canapé, le soir un peu crevé, alors que ledit canap est bien plus confortable que mon petit fauteuil, et l'écran est bien plus grand.

Je sais que je peux faire du screencast, mais je n'ai pas trouvé de solution confortable qui ne nécessite pas un investissement en temps ou euros que je n'étais pas prêt à faire.
Répondre
(02-05-2020, 20:30)GrosPif a écrit : Bah, plutôt par confort. sur console, je peux y jouer affalé comme une loque sur le canapé, le soir un peu crevé, alors que ledit canap est bien plus confortable que mon petit fauteuil, et

... Et comme si par inadvertance tu te laisses prendre à la flânerie teintée de collectionnite dans ce jeu, tu vas en passer des heures devant, autant avoir organisé la randonnée. Bien vu!




Je sais que je peux faire du screencast, mais je n'ai pas trouvé de solution confortable qui ne nécessite pas un investissement en temps ou euros que je n'étais pas prêt à faire.


Y'aurait pas des moyens de faire du screencast pour le budget d'un jeu ? Je croyais.
Remarque, j'ai vu juste par inadvertance qu'entre TV connectée, box et PC ils se causaient quasi à l'insu de mon plein gré à la maison, j'ai pas fini d'explorer les potentialités du truc alors qu'il m'est servi chaud, alors je comprends. Smile
Vas Vite ou Flânes. Mais Roule !
Répondre
Jusqu'à présent je n'ai vu aucune solution de screencast sans fil viable pour le jeu. Tout ce que j'ai vu ou essayé rame fort et lag sévère.
Un bon vieux câble HDMI, il n'y a que ça de vrai !
[Image: vilo_castellet.png]
Répondre
Le mieux était le steam link à priori: ethernet, lag supportable si tu pousses pas trop la résolution. La manette fort peu conventionnelle pouvait être remplacée par une xbox avec un dongle ou une filaire.

Sauf que c'est un échec, c'est plus en vente. On peut bricoler un truc avec un raspberry, mais le jour où j'ai le temps je ferai plutôt une retrobox avec.
J'ai vu du hdmi wireless, mais sans retour dithyrambique.
Et j'ai déjà une occupation pour tous les ports de la TV (switch, ps, wiiu, box).

Bref, tout ça me pousse à attendre de le voir passer à 20 balles en soldes.

Bon courage pour ta reprise demain ! Smile
Répondre
Oooh, tu as testé la Steam manette avec son truc tactile, GrosPif? Dis m'en plus, je trouvais le bousin très futé et original sur le papier, la réalité est comment?



Sinon, autre test de jeu ce jour, express celui là. J'ai joué, assez brièvement ( genre 6 ou 7 heures) au dernier GRID, avec tous ses dlc et correctifs les plus récents.

Pour les amateurs de jeux de pilotage de caisses, la licence de Codemasters fait partie des lignées les plus glorieuses du genre, avec des ancêtres comme la fameuse série TOCA. Adorant les jeux de caisse je partais donc avec un a priori très positif et pas mal d'attentes. Presque toutes déçues hélas.


>Commençons par la technique, RAS. Le jeu est plutôt joli, la modélisation est bonne, la gestion des lumières est sympa et le tout est très fluide, d'ailleurs il ne requiert pas spécialement des ressources de compète. Et là je viens d'écrire à peu près tout le bien que je pense de ce jeu.



> L'interface dès le premier contact est minimaliste, ou plutôt pauvre et cheap, ça commence mal. Le mode "carrière" censé être le plus important du jeu est d'une totale tristesse et d'un manque d'inspiration affligeant, les autres modes peu nombreux ne méritant même pas qu'on en parle.
Alors on se dépêche de quitter cette morne et moche interface et on commence à rouler... et on se retrouve à aligner comme des perles des petites courses sans variété, vite passées, de collectionner des points à l'infini et on s'ennuie dès les 3/4 courses passées même si chacune ne dure que 4 minutes. Plusieurs catégories et types de caisses bien sûr, mais une redondance qui fait surgir l'ennui très vite.
En sus si les bagnoles sont assez nombreuses, ce n'est guère utile puisque leur pilotage dans une catégorie donnée en fait des clones, et en sus une seule règle pour avancer dans le jeu : acheter la plus rapide, ce qui est possible après 10 min de jeu tant l'on gagne vite XP et argent. Par contre leur modélisation est belle non seulement pour l'image mais aussi pour l'environnement sonore, franchement convaincant au casque.
Dernier point qui rend le jeu carrément vite chiant, les circuits eux sont bien trop peu nombreux, et beaucoup en ville se ressemblent trop. En une heure de jeu dans 4 catégories différentes vous avez déjà roulé 5 ou 6 fois sur le même asphalte!



> Le gameplay viendra t'il sauver ce triste premier bilan? Non, il l’aggrave.
Cet opus va plus loin que ses ainés dans le genre arcade, pourquoi pas même si c'est pas ma préférence, je tente d'être objectif. Mais là c'est une conduite arcade qui se la pète, qui essaie de faire un clin d’œil à la simu mais en ratant totalement le coche.
Conduite parfois avec une bribe de réalisme dans les transferts de masse ou la gestion de l'accélération avec les voitures puissantes, mais bien trop tolérante sur les vitesses de passage en courbe, sur les pertes d'adhérence. Vous êtes censé par exemple faire une course d'endurance en Touring Car sur un Silverstone détrempé par la pluie, mais si vous passez les 4 roues sur l'herbe ça vous fera tout juste perdre 10km/h, et quasiment pas glisser ....
Le jeu a même clairement régressé par rapport à son ainé vieux de +5 ans sur le comportement des voitures sur le relief. Exemple pour ceux qui se souviendraient du circuit long d'Okutama , sur l'ancien opus beaucoup de vallonnements, de sommets de côtes abordés à grande vitesse se ressentaient très bien et demandaient de la vigilance pour ne pas partir dans le décor. Sur la version 2019, vous pouvez y aller c'est tout à fond même au sommet d'une grosse bosse à 240! Vous conduisez une ventouse à la conduite trop lisse, pas une caisse. De toutes façons si vous vous êtes vraiment loupé et que vous soyez en train de glisser de partout, yaka freiner un petit peu, et miracle, on reprend le contrôle de la voiture.


> Abordons l'IA pour finir, on est dans de l'arcade donc les concurrents ne sont pas forcément très rapides, et ce même au plus haut niveau de difficulté. Mais ils sont franchement agressifs, et à chaque course ou presque il s'en trouve un au hasard qui a semble t'il été programmé pour devenir votre ennemi mortel. Un virage passé proprement rétro contre rétro et il devient fou furieux, vous poursuit ( il devient super-rapide même si vous le rattrapiez jusque là à -5 secondes/tour) et vous pousse au cul, vous faisant souvent valdinguer et perdre la course. Pour tous les autres, pas de souci, vous pouvez leur frotter la carrosserie, leur faire des dépassements ultracrades et les pousser à chaque freinage pour vous arrêter, ils ne broncheront pas, et c'en est risible. Shock

Les courses, très nombreuses, très courtes, très répétitives et uniformes vous lancent normalement entre la 14° et la 16° position sur 16 sur la grille. Et avec cette IA imbécile et très agressive et seulement 3 tours à faire, en mode difficile c'est simplement impossible de remonter en tête ( parce la plupart du temps c'est votre objectif obligatoire) en pilotant proprement. On DOIT froisser de la tôle, pousser les autres sur les freinages, couper les trajs, bref piloter comme un goret plutôt que s'appliquer à être rapide et propre.

Principe de base, dans la première moitié du premier tour il faut avoir remonté déjà 10 places en semant la terreur sur le circuit dans les 4 premiers virages. Et là on peut gagner, du moins tant qu'aucun concurrent ne fera de pétage de plomb, ce qui ne manquera pas d'arriver puisqu'on vient justement de tous les bourriner comme une porcasse. La terreur change de camp, faut se défiler et faire à contrario un dernier tour d'anthologie pour ne pas se faire défoncer par ses poursuivants, qui comme par magie vont plus vite une fois que vous les avez dépassés..
Ou alors on passe la difficulté sur le second niveau le plus élevé, et les concurrents deviennent des vaches digérant leur rumen, ils vous rendent d'un seul coup 4 secondes/tour et 15km/h dans le moindre bout droit. Et l'on gagne en ayant regardé le paysage durant la course. Bref, IA médiocre, courses irréalistes et dosage de la difficulté très mauvais.




Bilan final attristé, j'ai tant aimé la série que j'aurais voulu en dire du bien. Mais au mieux pour l'amateur pur et dur de pilotage type arcade GRID vaut dans les 10/20 tant l'ennui pointe vite et tant la concurrence est meilleure dans le style arcade ( Forza et autres). Pour l'aficionado d'un pilotage un minimum propre ou fin, on descend la note à un pauvre 7/20, juste parce qu'il est pas moche et qu'il faudrait 200 heures pour plier toutes les courses de toutes les catégories - ce que personne à mon sens n'aura réellement envie de faire. Dodgy
Vas Vite ou Flânes. Mais Roule !
Répondre
Oui, mais est-ce que le hit est bon ?
Straightliner
Jamais plus vite que ma peur
[Image: signcarre.JPG]
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Pour les gamers: sauvons les jeux solo GrosPif 1 946 08-12-2017, 18:19
Dernier message: Vilbrekin
  Jeux vidéo et nostalgie GrosPif 4 1,228 20-04-2017, 10:26
Dernier message: Le Chel

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)