Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
[ MAIS OU VA HONDA? ]
#1
.... le temps de Honda comme moteur de passions motardes est révolu ou sur le point de l'être ....


Je voulais vous livrer une opinion désabusée, du genre que fait un amoureux éconduit, à propos de l'évolution du marché moto un peu, et à propos de la philosophie émergente de Honda dans ce nouveau marché.
Bien entendu mon propos est peu crédible puisque j'aime cette marque, Honda, plus que d'autres, alors j'aimerais beaucoup avoir vos avis et contrepoints . Smile


Dans toute sa rationalité, et en tant que leader mondial pragmatique avant tout, Honda se désengage à mon avis doucement mais sûrement des motos à destination du riche public européen, machines valorisantes, performantes et enviables, mais à volumes de vente ridicules par rapport à ce que le géant produit dorénavant pour le marché mondial.
Nous sommes devenus une niche de marché, c'est ainsi.


> Suzuki s'accrochera à cette niche jusqu'à sa prévisible mort, tant il est vrai que la marque est exsangue depuis longtemps, et qu'elle n'a pas d'autres moyens de durer encore un peu que de nous vendre ses dernières productions.



> D'autres comme Yamaha ont trouvé l'adéquation avec notre marché de riches, ils fabriquent des engins largement perfectibles pour la plupart mais si bien taillés pour nous plaire et nous valoriser! Des trucs rigolos, des machins sensass, des bidules pour big balls et des choses technos, chapeau. Ils ont un sens du marketing à usage du bobo européen CSP+ hors norme, outre que leurs produits sont réellement pas mal foutus et sympas.



> Kawa va continuer à tracer son sillon dans le monde de la moto aussi, KHI est un géant industriel qui a pour vocation d’œuvrer de façon diversifiée, à l’image des zaibatsus dans presque tous les domaines de l'industrie, et qui a les ressources financières comme technologiques pour cela. Ils pourraient même entretenir la division moto de leur activité comme une madeleine de Proust, c'est dire.



> Triumph ou bien encore Ducati usent peu ou prou des mêmes artifices que Yamaha pour plaire et dégager de belles marges, ils y ajoutent la touche premium, la performance plus affûtée en général et le tarif idoine et ça marche plutôt bien.

De ce point de vue d'ailleurs, je ne suis pas certain que le choix récent de Triumph de réorienter toute sa production (!) en Thaïlande pour le low-cost soit si pertinente. Je crains qu'ils n'aient plus à perdre en image et en qualité perçue ou réelle qu'ils ne gagneront de marge brute par véhicule. Il suffit de voir que Harley, qui a tenté un pari quasi identique en 2018, est en quasi faillite actuellement et ne mise que sur ses nouveaux modèles électriques pour sa survie même sur le sol américain.



> Les germains sont à considérer aussi. BMW faisait des voitures, ils font des voitures et ils feront des voitures, bien foutues et qui poutrent et chères et ostentatoires et chiantes, je suis pas au courant qu'ils fassent des motos. KTM faisait et fait et fera des conneries brutales marrantes et teutoniques, je m'inquiète pas pour leur devenir mais je m'en fous un peu pasque j'aime pas.



> Et Honda dans tout ça? Ben, ils ont fait presque pareil, ils produisent dorénavant en masse en Thaïlande pour le marché mondial. Sauf que leur unité de production à eux, c'est le million , pas les quelques dizaines de milliers comme les nains industriels qu'on vient d'évoquer ci-dessus. Ils sont solides et rentables grâce à de petites marges bien calculées et des volumes de vente simplement inégalés dans le monde moto.
Bien entendu, ils demeureront présents dans notre paysage européen, mais notre marché pour eux n'est plus vital et de loin, il n'alimente qu'un peu l'image et guère les ventes et c'est là que le bât blesse.

En outre, Honda , firme à l'image technophile s'il en est dans toute son histoire, est aussi une marque qui se veut toujours très politiquement correcte, un exemple: naguère ils produisaient la première moto de série à passer les 300km/h, mais ils préféraient communiquer sur ses aptitudes de GT ( vous l'avez reconnue, c'était la CBR 1100XX) que sur sa pointe de vitesse. Dans le même temps sortait la Hayabusa, qui ne roulait pas plus vite mais choisissait un autre positionnement publicitaire et qui nous valut à l'époque à tous les motards une volée de bois vert et plein de nouvelles lois castratrices. lol

Honda Automobiles a récemment annoncé l'abandon par eux de recherche et développement de nouvelles motorisations thermiques dans les deux ans, au profit des hybridations et plus sûrement de l'électrique voire de la pile à combustible. Parce que à bon droit l'image du machin qui pétarade et utilise un carburant fossile ne s’améliore pas, hein...

Je crois profondément que Honda Motos suit la même voie. Adieu les V4 tonitruants, les 4 pattes hurleurs, les twins parallèles joyeux. Pas dans l'air du temps. Il faut fabriquer des engins efficaces et propres autant que possible, alors Honda a appris et sait mieux que d'autres faire des engins qui tiennent impeccablement le pavé et sont presque rapides, presque racés, presque puissants et presque amusants et qui consomment 3.5 litres/100kms et se vendent en fort grand nombre. Shock 




Vous me trouvez pessimiste? Allons brièvement comparer la gamme 2020 et celle, disons, d'il y a une bonne quinzaine d'années:

 - Ils avaient deux roadsters, ces machines en fulgurant essor à cette époque parce que si fun et abordables. En mid-size la Hornet régnait, rien d'autre à dire. Impossible de trouver mieux à ce prix, durant 3 générations en sus. Et en grosse, y'avait eu l'intimidante CB900 puis la remarquable CB1000R, qui allait ravir ses acheteurs durant une décennie.
Maintenant, la CB650 est une machine très aboutie, mais confidentielle en diffusion parce que moins adaptée au marché et moins marrante que presque toutes les autres jap. Et je vais pas m’appesantir sur la nouvelle CB1000R, c'est un quasi incident industriel. Les ventes parlent.
 

- Ils proposaient deux excellentes sportives en 600 comme en 1000, références de facilité et de plaisir au quotidien, meilleurs compromis jamais obtenus entre sportivité, performance et exploitabilité sur route ouverte.
Ils n'ont plus aucune des deux. Plus de 600, et la nouvelle 1000 pleine de RRRRRR n'existe que pour prouver la supériorité hautaine du constructeur. Elle va les défoncer grave les Ducati et les Kawa dans le prochain championnat de Superbike, je vous le prédis, pour prouver que Honda est fort, mais cet engin n'est probablement juste plus exploitable sur une petite route du Var ou d'ailleurs.
 

- Ils avaient 5 routières, rien que ça! Remarque, aujourd'hui c'est Kawasaki qui seul peut revendiquer en avoir presque autant dans sa gamme.
Il y avait la pas chère roule-toujours mais néanmoins vraie routière avec la lignée des Deauville ou NT. Dans la catégorie GT, la V4 Pan-European trônait. La démesure luxueuse était la aussi, avec les Gold. Et pour le Sport-Gt, deux VFR, 800 un peu énervée ou 1200 TGV légitimées toutes deux par la prestigieuse saga des RC.
En 2020, seule demeure la Gold. Et pour ceux qui veulent une routière prière d'aimer le au demeurant sympathique dromadaire qu'est l'Africa Twin.  

- Tiens, l'Africa Twin, chouette machine que j'ai eu le plaisir d'essayer. Purée, ouf! Je pourrai finir ce billet d'humeur en disant qu'il reste UNE machine chez Honda que j'aime moyen et dont je veux pas mais qui est excellente à tous points de vue.


- Ils savaient depuis toujours faire des scoots et des CB125 increvables fiables et pratiques, alors ils continuent. Ils ont élargi le concept jusqu'à des motos de 800cc, vous imaginez? Vous voulez un deux-roues de ce genre, allez les voir, c'est les meilleurs. 

Voilà, Honda est rationnel et efficace et c'est les meilleurs épicétou, et puisque l'époque est à faire des errements bruyants et polluants du passé table ils le feront avec mesure, méthode, précision voire grâce.
Mais je désespère de les aimer moins, les Honda du futur, en bon dinosaure de vieux motard que je suis. Et vous?
Vas Vite ou Flânes. Mais Roule !
Répondre
#2
Triste constat... Ceci dit tu as le mérites d'être super cohérent avec le discours que tu nous as tenu jeudi Tongue

Ceci dit il faut vraiment que j'essaye une zero. Puisqu'on va finir par y passer au tout-élec, et puis ce méga couple partout, ça doit quand même être drôle.
Surtout que je me suis pris à avoir une pensée de vieux con mardi quand j'ai coupé mon moteur quelques minutes lors d'une pause en descendant du col de Bleine : seul, perdu dans la nature, entendre les oiseaux chanter en roulant doit être vraiment plaisant...
[Image: vilo_castellet.png]
Répondre
#3
Triste constat mais malheureusement vrai. Honda n'a plus rien de sexy. Suz est sur le point de mourir.
Par contre, BMW risque de bien marcher avec leurs machines pour riches. Sauf que ça serait bien qu'ils arrêtent eux aussi de tirer les coûts et d'avoir des rappels à tire-larigot.
Je pense que ceux qui vont encore bien marcher seront Kawa et Yam, car ils font des motos funs et attirantes. Mais aussi Triumph s'il n'y a pas trop de soucis techniques suite à leur délocalisation.
[Image: Signature-2.jpg]
Répondre
#4
Autant je suis d'accord sur le constat, autant je ne suis pas intimement convaincu qu'il soit si triste. Electrique n'implique pas forcément - pour moi - efficace et pas fun. Le vabroo va nous manquer, au début. Mais en même temps, la raison pour laquelle on l'apprécie n'est elle pas l'association avec la moto en général ? Je trouve que c'est presque pavlovien.
Les balades, les copains, les virolos, seront encore là.
J'ai donc tendance à trouver la stratégie elec de Honda une bonne nouvelle (pas forcément la délocalisation dans des pays moins chers/moins regardants dans lesquels on peut conchier le droit à la dignité des travailleurs, et le coût environnemental de la production, mais c'est un autre sujet). La diminution de la gamme, si elle permet de concentrer la R&D sur les nouvelles technos, n'est pas si inquiétante.
Répondre
#5
Plutôt d'accord avec GrosPif, on est à un genre de croisée des chemins, ou du moins on devrait s'y trouver, entre les carburants fossiles et la nécessité de repenser nos modes de transport. Si Honda peut se tailler une longueur d'avance dans les motorisations hybrides et les engins pratiques, tant mieux pour eux, et qui sait l'engin incroyablement fun du futur sera peut être une mobylette électrique ?
Poireau pilote
[Image: Signature_Quick.jpg]
Répondre
#6
J'aime vos points de vue optimistes ou visionnaires mes amis.

Et j'avoue piteusement que puisque c'est condamné d'une part la moto qui pue et pollue et va trop vite et fait du bruit, puisque je ne peux espérer en profiter encore qu'assez brièvement d'autre part, ben je ferais bien table rase de certains de mes principes sur les années motardes que je peux espérer, juste pour garder des sensations, des vibrations, un moteur qui roploplote, qui braille, des râles et des borborygmes quand je tourne une poignée, des à-coups même je prends aussi ! Tout ce qui est de moins en moins au menu des productions les plus modernes un peu partout - et encore moins chez Honda.
Vas Vite ou Flânes. Mais Roule !
Répondre
#7
Peut-être dans cette direction ?
https://jardin.honda.fr/lawn-and-garden/...hoose.html
Straightliner
Jamais plus vite que ma peur
[Image: signcarre.JPG]
Répondre
#8
Puisque Honda a fait la seule et unique tondeuse à gazon certifiée +240km/h, pourquoi pas Shef ? Smile

Vas Vite ou Flânes. Mais Roule !
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)