Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
[ YAMAHA MT-09. PREMIERS ESSAIS ]
#1
La nouvelle Yam' 3 pattes arrive enfin, et c'est sans doute la nouveauté marquante de l'année chez ce constructeur qui peinait depuis 2/3 ans à nous faire envie et à se renouveler....



Je reste toujours fort dubitatif quand à son design, le temps dira si elle plait à une majorité .

Mais les premiers veinards d'essayeurs pro qui ont eu la chance de la tester semblent eux réellement enthousiastes sur les qualités de moteur et de conception de la bête .


Ci dessous, le premier article sur la MT-09 emprunté à Motostation ainsi qu'un essai vidéo ( essai en allemand, si des teutonophiles sur le forum veulent me traduire à minima les commentaires, j'en serais très heureux !! Wink )


Pour ma part, je suis tout prêt à aller l'essayer aussi, ce petit engin ! Quelqu'un pour m'accompagner dès que ce sera possible en concessions ? Smile









Fiche technique

Moteur : 847 cm3, 4 temps, trois cylindres en ligne, alésage 78 mm x course 59,1 mm, refroidi par eau, 2 ACT et 4 soup./cyl., injection électronique, 6 vitesses, démarreur électrique, transmission par chaîne
Puissance 106,2 ch. à 10 000 tr/min, couple 8,3 daN.m à 8 500 tr/min

Partie cycle : cadre type diamant en alu coulé, fourche inversée / déb. 137 mm, mono amortisseur AR réglable en précontrainte / déb. 130 mm, freins (ABS) AV 2 disques diam. 298 mm / étriers 4 pistons - AR disque diam. 245 mm / étrier 2 pistons, pneus AV 120/70-17 - AR 180/55-17

Gabarit
: longueur 2 075 mm, largeur 815 mm, empattement 1 440 mm, chasse 103 mm / angle 25°, hauteur de selle 815 mm, garde au sol 135 mm, réservoir 14 litres, capacité d’huile 3,4 l, poids tous pleins faits 188 kg (ABS 191 kg), données constructeur .




[Image: 1oyn.jpg]





Enfin, nous avons pu rouler sur la Yamaha MT-09 et ne sommes pas déçus d'avoir attendu si longtemps... Yamaha revient sur le devant de la scène avec une moto singulière à plus d'un titre : design osé, ergonomie hybride et surtout un moteur trois-cylindres en ligne enthousiasmant. Essai !

Attention, cette grosse nouveauté Yamaha 2014 possède de quoi bouleverser le marché. La MT-09 est assurément celle que tous les concessionnaires de la marque attendaient : enfin une vraie nouvelle moto qui va leur offrir des jours meilleurs et surtout, proposer aux motards un cocktail unique et détonnant : nouveau moteur 3-cylindres, nouveau châssis, philosophie finalement très étudiée. La MT-09 fait une entrée fracassante sur la scène des motos talentueuses, polyvalentes et grand public, et pour longtemps ! Voici pourquoi.


MT-09, ou la nouvelle saga Yamaha


Déjà, en 2005, la MT-01, faisait fort en terme de design et de philosophie avec l'idée de placer un énorme moteur coupleux dans une partie cycle sportive (à la façon de feu Buell), mais ne réussissait pas à convaincre tout à fait, à cause d'un comportement perfectible, et surtout d'un positionnement difficile à cerner. La MT-03 arrivée peu après, avec son monocylindre emprunté à la famille XT, ne nous convainquait guère plus. Fallait-il enterrer la famille des MT ("multi purpose" ou multi utilisation) pour autant ? Non, heureusement, car ce premier essai de la Yamaha MT-09 nous dévoile une recette bien plus savoureuse, déjà par le choix des ingrédients : un tout nouveau moteur de type trois-cylindres en ligne, un nouveau châssis et un design pour le moins original, et qui a déjà beaucoup fait parler sur moto-station.


Quand la fonction dicte une autre forme


La plupart des roadsters, plus ou moins sportifs, de la catégorie moyenne cylindrée supérieure (plus de 600 cm3), présentent tous, à peu près, la même ligne, un avant très agressif et un arrière souvent très relevé pour lui rendre la pareille. Au contraire, la nouvelle Yamaha MT-09 se distingue par sa ligne très élancée, et un habillage si minimaliste que c'est à se demander si les ingénieurs n'ont pas oublié des pièces en cours de route, comme par exemple autour du compteur ! En outre, la MT09 dévoile une ergonomie tout aussi inédite, avec un guidon haut perché, une selle basse, faisant davantage penser à un trail qu'à un roadster, une première impression visuelle qui se vérifie une fois à bord.
La selle a beau être perchée à 815 mm du sol, l'étroitesse remarquablement travaillée à l'entrejambe permet de poser les pieds presque à plat dès lors que l'on mesure au moins 1,70 m environ. En faisant tanguer la Yamaha autour du point d'équilibre, on constate sa légèreté annoncée à 188 kg tous pleins faits, et on ne doit pas en être loin en réel (nous vérifierons). L'environnement est dépouillé, donc, et l'ergonomie repose, avec un guidon haut mais moins (exagérément) large que sur certains roadsters. Les repose-pieds sont un peu placés en arrière et suffisamment bas pour déplier les jambes des gabarits moyens, mais ils semblent encore un peu trop hauts pour les personnes dépassant 1m85, lesquelles auront les jambes assez pliées à bord de la MT-09.



[Image: ram0.jpg]





Prise en mains évidente


Le temps de faire connaissance avec les nouveaux commodos et notamment le basculeur arrêt d'urgence / démarreur, et le trois cylindres de 847 cm3 prend vie. La sonorité de la Yamaha MT-09 est intéressante : un feulement de R6 à bas régimes, une montée en régime très typée trois-cylindres en ligne, sans le côté métallique et le sifflement de transmission primaire des Triumph, et sans le côté rugueux / râpeux des italiennes MV Agusta et Benelli. Bref, voilà un nouveau trois-cylindres qui possède sa propre musicalité ! Yamaha sort du lot, même si le calage dit Cross Plane (surtout Cross Plane par le décalage de l'allumage plus que par le calage du vilebrequin à 120°) ne se perçoit pas vraiment à l'oreille.
Dès les premiers mètres, on constate la légèreté exacerbée de la Yamaha MT-09 qui, ajoutée à une ergonomie naturelle, facilite grandement la prise en mains. Certes, la moto braque bien, mais certaines moyennes cylindrées font mieux. Egalement, la sélection des vitesses est bonne... pour une Yamaha, on a déjà vu des boîtes de vitesses plus onctueuses ailleurs.


Caractère AOC, couple AAA


A ce moment du premier test de la Yamaha MT-09, la philosophie généraliste de son constructeur transparait à travers chaque détail et sensation : la MT-09 et son moteur trois-cylindres sont plus faciles à appréhender qu'une furieuse MV Agusta Brutale 800. Mais, dès les premières rotations de la commande des gaz assistée par électronique (ride by wire), le couple ultra généreux (8,3 daN.m ou 8,9 mkg) démontre déjà toute sa vigueur ! Et c'est l'une des qualités marquantes de cette nouvelle Yamaha MT-09 : un couple très élevé à bas et mi régimes, qui lui assure des reprises canons, pour ne pas dire record dans la catégorie. Honnêtement, les sensations offertes entre 2 500 tr/min et 5 000 tr/min rapprochent la MT-09 d'une Triumph Speed Triple 1050, ni plus ni moins ! Excusez du peu. Et d'emblée, c'est bien le caractère exubérant de ce trois-cylindres qui marque les esprits.
Ultra coupleux, il reste très suave et souple, puisqu'il est possible de descendre à 45 km/h en sixième (1 500 tr/min env.) et de repartir avec une vigueur remarquable, digne - au moins en sensations mais nous vérifierons chrono en mains - d'une plus forte cylindrée. De plus, si l'on "visse la poignée en butée", on constate l'allonge suffisante du trois pattes Yamaha, qui passé, 5 500 tr/min, laisse place à une linéarité efficace jusqu'au bout de sa plage utile. Alors que certains trois-cylindres se montrent plus explosifs tout en haut, Yamaha a choisi de booster davantage les bas et mi régimes, ce qui se montrera sans doute plus pertinent dans le cadre d'un usage quotidien. Les dépassements en duo seront donc une formalité.
Avec la Yamaha MT-09, on retrouve le plaisir de se faire surprendre par un caractère moteur réellement inédit, comme la première Triumph Street Triple 675 à sa sortie, mais dans une version bodybuildée. Néanmoins, lors des premiers 50 kilomètres, nous avons rencontré des difficultés en maintenant un filet de gaz, lequel générait un à coup sensible. Le rythme balade en souffrait quelque peu et le changement de mode de cartographie (standard, A ou B) n'y changeait quasiment rien. Les chaînes de transmission secondaires étaient, il est vrai, très tendues et la poignée d'accélérateur ne possédait aucun jeu. Plus tard, avec les kilomètres, le phénomène devenait moins sensible.


Suspensions souples, agilité optimisée et assumée


De même, le freinage nous a semblé également légèrement brutal à la saisie du levier, avec une plongée de fourche un peu brusque en ville ou entre deux virages par exemple. Mais plus que ces légères imperfections - pour ne pas dire broutilles -, c'est surtout l'adhérence aléatoire des routes Croates qui nous aura donné du fil à retordre. Sur les premiers kilomètres, les "zips " de la roue arrière apportaient plus de chaleur au pilote que les 30° ambiants... Heureusement, quelques portions de bitume rappelant les qualités des routes hexagonales nous auront permis de forcer le rythme comme espéré. Et dans ces conditions, la Yamaha MT-09 dévoile, encore une fois, son caractère singulier.
Agile, la moto se joue réellement des petites courbes. La piloter, tout au guidon, est un régal, la MT-09 se place très facilement dans les virages aux allures usuelles. Louons alors le travail effectué par le constructeur pour abaisser le centre de gravité (moteur incliné et abaissé, cadre dessiné dans ce but). L'ergonomie, à mi-chemin entre roadster et trail, ne donne malgré tout pas envie de piloter la nouvelle Yamaha façon supermotard avec la jambe sortie. En outre, sa selle, large sur la partie arrière et en légère pente, ne facilite pas la tâche lorsque l'on veut se reculer pour piloter plus sportivement ; c'est aussi le cas de la KTM 690 Duke sur laquelle on se doit de piloter en ligne. Autre rapprochement avec l'Autrichienne, les débattements de suspensions et leur souplesse en début de course. Si bien qu'elles apportent un réel confort sur les petits chocs, le bon calibrage hydraulique des suspensions de la Yamaha MT-09 apportant un vrai plus sur les routes bosselées où la moto permet donc de garder du rythme avec du confort et de la sécurité.


Une polyvalence inédite dans la catégorie trois cylindres

Certes, dans les rares portions rapides, sinueuses, et bien revêtues, nous avons décelé quelques mouvements dans les appuis. Une Triumph Street Triple 675, nous semble, dans l'esprit, plus ferme, plus rigide (à confirmer en comparatif) que cette Yamaha MT-09. Ce comportement peut être du aussi à une assiette générale plus sur l'arrière de cette moto, qui la fait s'asseoir davantage dès que l'on prend de la vitesse.
Il n'en reste pas moins que sur ce terrain d'essai (de rêve), entre montagne, village traversés au pas, routes abîmées, et bord de mer parsemés de grandes courbes, la MT-09 dévoile bien des talents. Son confort général - selle, ergonomie, suspensions - nous aura préservés des habituelles courbatures sur les quelques 300 km de route. Dans ces conditions, la Yamaha MT-09 ne s'est jamais montrée à contre-emploi, permettant au choix un rythme balade grâce à un moteur qui peut rester tout le temps en sixième et une autonomie voisine de 190 km avant réserve, un rythme enroulé / rapide grâce à une agilité élevée et de bonnes liaisons au sol, éventuellement une dose de fun avec son étonnant penchant pour les roues arrière... Avec la MT-09, Yamaha nous propose une moto réellement multi carte, et, compte tenu de sa conception dite de plate-forme, il y a fort à parier qu'elle facilitera le développement de déclinaisons à venir (deux variantes sur la base MT-09 seraient programmées pour les millésimes à venir).



[Image: 7mgp.jpg]



Bilan essai MT-09 : Le retour de Yamaha avec un concept fort

Difficile de ne pas s'enthousiasmer à l'issue de ce premier essai de la Yamaha MT-09 2014, qui lève bien des doutes et affirme ici un potentiel fort. Sur une base entièrement nouvelle, le constructeur nous sert un 3-cylindres bourré de caractère et d'agrément, une partie cycle agile, facile à comprendre et dotée d'une géométrie plus confortable et polyvalente que celle de bon nombre de roadsters potentiellement concurrents. Un coup de maitre assurément, qui va grandement participer à démocratiser l'architecture trois-cylindres dans un univers moto encore dominé par les quatre-cylindres. Si, enfin, on prend en compte son prix ultra ciblé de 7 799 € (8 299 € en version ABS), la nouvelle Yamaha MT-09 possède certainement le potentiel pour semer le trouble dans le top des ventes de grosses cylindrées à l'horizon 2014. Les mois prochains nous le diront...
Par Christophe Le Mao.


Les + : ergonomie
caractère moteur !
polyvalence
prix

Les - : boite et freinage secs
accélérateur à peaufiner
commodos
coloris tristes
Vas Vite ou Flânes. Mais Roule !
Répondre
#2
J'ai bien envie de l'essayer
[Image: Signature-2.jpg]
Répondre
#3
Un second essai vidéo, celui de Motostation donc en français cette fois .

http://www.moto-station.com/article63195...iuADz-AmC2

Enjoy en suivant le lien ! Wink
Vas Vite ou Flânes. Mais Roule !
Répondre
#4
Je suis pas très fan de la plastique.
Par contre le prix est plutôt attractif !
Straightliner
Jamais plus vite que ma peur
[Image: signcarre.JPG]
Répondre
#5
C'est vrai qu'elle n'a pas l'air mal cette bécane.
[Image: vilo_castellet.png]
Répondre
#6
Donc, on va l'essayer de concert, puisque vous semblez tous curieux ? Cool
Vas Vite ou Flânes. Mais Roule !
Répondre
#7
Pourquoi pas.
[Image: vilo_castellet.png]
Répondre
#8
Ça se confirme ! Encore une voix pour la dernière née de chez Yam'.

Dans le dernier n° de MotMot', paru ce jour et dont je vous conseille la lecture, ils sont les premiers à pondre un essai de la MT09.
Et ils en disent grand bien , en particulier du moteur qui semble les avoir rien moins qu'épatés !!

Ils annoncent en même temps une petite vidéo de prez' et d'essai sur leur site ( c'est par ici : http://video.motoetmotards.com/index.php ) , mais hélas elle n'est pas encore en ligne . A surveiller.

Et comment ne pas ajouter crédit à leurs argumentaires, puisque dans le même n° ils disent une fois de plus que la meilleure meule du monde est la 1200 GS . Big Grin
Vas Vite ou Flânes. Mais Roule !
Répondre
#9
(11-09-2013, 16:57)Le Chel a écrit : Ça se confirme ! Encore une voix pour la dernière née de chez Yam'.

Dans le dernier n° de MotMot', paru ce jour et dont je vous conseille la lecture, ils sont les premiers à pondre un essai de la MT09.
Et ils en disent grand bien , en particulier du moteur qui semble les avoir rien moins qu'épatés !!

C'est normal, pour faire un 3 pattes à partir d'un 4 pattes, il faut épater.
Straightliner
Jamais plus vite que ma peur
[Image: signcarre.JPG]
Répondre
#10
(11-09-2013, 18:59)shef a écrit : C'est normal, pour faire un 3 pattes à partir d'un 4 pattes, il faut épater.

pas mal, pas mal ! si si !!!
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  [ VFR 800F 2014 / PREMIERS ESSAIS ] Le Chel 7 3,047 13-04-2014, 14:23
Dernier message: Le Chel
  [News] Premiers radars de tronçons... Vilbrekin 2 1,667 20-06-2012, 09:05
Dernier message: knacki
  Essais de casques : Intégration d'une nouvelle mesure lequipement.fr 2 2,972 25-05-2011, 20:15
Dernier message: Psyke
  [ESSAIS VFR 1200 et CBF 1000F ] Le Chel 30 14,492 24-02-2010, 19:59
Dernier message: Psyke
  [ACTU] moto GP: essais de jerez shef 0 1,805 29-03-2009, 14:53
Dernier message: shef
  [ESSAIS NOUVELLE R1 A ALES] Le Chel 6 3,456 16-03-2009, 13:04
Dernier message: Jeffjoker
  [ESSAIS MOTO BMW A CANNES (spécial Shef)] Le Chel 5 3,025 11-03-2009, 10:58
Dernier message: shef
  [ESSAI] Premiers essais Suzuki 1300 B-King shef 0 2,609 25-09-2007, 11:30
Dernier message: shef
  [ESSAI] Essais nouveauté: APRILIA SL 750 SHIVER shef 0 2,268 25-09-2007, 11:17
Dernier message: shef

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)