Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
[ IUWAAAAAA !]
#10
Reprise du message précédent:
Euh, pour moi la fourche, elle bascule plutôt vers l'arrière ! lol

Un vilain schéma gribouillé sur un coin de table est parfois plus efficace qu'un discours, alors voilà comment je crois comprendre la chose :


[Image: imageeisl.jpg]



Lorsque une fourche plonge, on sait que par raccourcissement de sa longueur l qui devient l' , on a une diminution du déport x qui devient x' , et par conséquent aussi un raccourcissement de l'empattement .

SI l'on se place au point de rotation haut qu'est la tête de fourche ( et seulement si l'on voit les choses depuis là , à la manière dont on verrait un système composé d'une planète et de son satellite tous deux en rotation sur eux-mêmes , le centre de rotation choisi étant la planète . Si je me place au niveau de l'axe de roue exclusivement, là je ne comprends strictement plus rien !!! Eek ) , on a effectivement durant une fraction de seconde une vitesse totale VI , qui est la somme de la vitesse V d'origine, liée au seul déplacement du véhicule, et de V2 qui est la brève accélération au moment du changement de géométrie .



Sauf que ... et c'est ces deux choses qui me chagrinent, je suis décidément pas très futé :


> Je ne comprends pas, primo, pourquoi la diminution du déport et de l'empattement ne compenserait pas exactement l'accélération parasite . Puisque de facto, la roue avant parcourt bel et bien durant ce temps une distance inférieure à la roue arrière , et donc que V , la vitesse de rotation du pneu à sa périphérie , diminue .Mur

> Et même en admettant que l'un et l'autre ne s'annulent pas exactement, puisque les roues sont forcées de tourner parce que entrainées par le sol qui défile sous elles , pourquoi cette IUWA n'est elle pas virtuelle, pourquoi engendre t'elle une perte d'efficacité ?

Ce qui nous ramène à mon précédent post, je crois lire que l'IUWA n'agit que comme une contrainte sur le pneu , un phénomène accélérateur d'usure ?
Répondre
#11
peut être que du fait du freinage et de la.compression du pneu, le rayon de la roue diminue. Comme sa vitesse au contact avec le bitume est constante, donc sa vitesse angulaire augmente.
Straightliner
Jamais plus vite que ma peur
[Image: signcarre.JPG]
Répondre
#12
(03-11-2012, 20:15)shef a écrit : peut être que du fait du freinage et de la.compression du pneu, le rayon de la roue diminue. Comme sa vitesse au contact avec le bitume est constante, donc sa vitesse angulaire augmente.

Je ne crois pas ; parce que même avec des suspattes de type Telelever ou Fior ou le proto homocinétique de Pépé, même si l'on n'a plus de composante de plongée et de déformation de géométrie, on a malgré tout un transfert de masse , non ?

J'imagine que même si ça plonge pas, le pilote de l'engin homocinétique confirmera facilement que l'on charge l'avant Smile : les yeux qui sortent des orbites sur un freinage de trappeur, je vois pas comment un engin à assiette constante les supprimerait, sinon on ne ressentirait pas le freinage sur une bagnole !

Et donc on augmente quand même la charge sur le train avant, donc on déforme le pneu exactement pareil ? Nan ?
Vas Vite ou Flânes. Mais Roule !
Répondre
#13
Je craque . Il FAUT que je comprenne . Du coup, je viens de m'inscrire sur le site "Pit-lane", juste pour pouvoir envoyer une requête en MP à Mr . Offenstadt .
Pourvu qu'il daigne répondre à mes questions ! Wink
Vas Vite ou Flânes. Mais Roule !
Répondre
#14
curieux vot'post ,ce n'est pourtant pas la saison des mouches .....!
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)