Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Motos électriques
#10
Reprise du message précédent:
Pour le fait de descendre un rapport avant le virage, ça permet d'avoir du frein moteur, qui aide à ralentir. Pour t'en rendre compte, faut prendre un virage en débrayant, ça fait tout bizarre (sur route fermée, bien équipé et pas trop vite). Et avec le frein, ça permet d'avoir plus de poids sur l'avant et permet de mieux rentrer en courbe (je ne m'étale pas, Michel le fera très bien).

Pour ce qui est de t'essayer à la piste, je ne peux que t'encourager. Faudra qu'on en discute aussi un jour car c'est un peu mon dada. Tu peux aller voir, on en parle pas mal sur moto.poirsouille.org
Répondre
#11
Chel répondra devant son PC, réponse trop mo gué pour un portable. Wink
Vas Vite ou Flânes. Mais Roule !
Répondre
#12
Allez, un autre avis.

D’abord le ressenti perso : l'électrique 100% ou l'hybride puis la pile à hydrogène, c'est simple on va tous devoir y passer. Donc pas utile de se poser trop de questions là dessus , seuls ceux qui sont assez vieux comme moi ont une chance d'y échapper , vous tous roulerez au KW/H plutôt qu'au carburant un jour.


Ça ne me réjouit guère, pour plusieurs raisons.

>> L'efficacité pure des motorisations électriques ne saurait être remise en cause, par contre les innombrables difficultés de sa mise en œuvre durant au moins une voire deux décennies va faire bien chier : autonomies ridicules ou au mieux quelconques, temps de rechargement élevés, manque de points de charge limitant grandement l'espace de liberté qu'est la pratique moto telle que je l'aime ; c'est à dire dans les petites routes et les coins paumés , on en souffrira inévitablement. L'époque n'est plus à la poésie ni à la production d'adrénaline, elle se veut sécuritaire, normative et insipide.

>> Le feeling bordel ! Un moteur électrique c'est d'une rare efficacité. Ok. Et du coup c'est d'une saveur tout particulièrement édulcorée. Pas de bon ou de mauvais régime moteur, pas de bruit, pas le moindre borborygme ni la plus petite vibration, pas de vies successives du moteur au fur et à mesure de la montée en régime. Pas de boite de vitesse nécessaire puisque couple constant dès les plus basses vitesses de rotation, et c'est tout un pan du plaisir du motard qui s'en va à ne plus tricoter du sélecteur ni être à l'écoute de la "vie" de sa machine. Plus aucune expertise nécessaire pour tirer le meilleur d'une machine à la sortie d'un virolo, que c'est triste ! Sad





Et pour des considérations plus générales :

>> Pour le frein moteur à la coupure des "gaz" : pas de panique il existe, car sur les motorisations électriques quasi toujours on a des systèmes de récupération de l'énergie de la décélération, lesquels sont souvent paramétrables. Donc ce n'est pas là que la différence sera la plus marquée, voire même on pourra paramétrer finement l'intensité du frein moteur désiré en fonction de son pilotage.


>> Pour le comportement dynamique, bof. Aucune raison de ne pas parvenir à faire des châssis et des réglages qui permettent à une meule électrique de se comporter aussi bien qu'une thermique; Y'aka voir les perfs ahurissantes des E-motos lors des deux derniers Tourist Trophy pour en être persuadé.


>> Pour le couple? Là oui, on a un vrai problème qui implique sans doute de faire évoluer son pilotage voire de le transformer en profondeur. Ce couple totalement et tout le temps dispo, c'est pas une bénédiction c'est un piège à bonheur!

1°, sur route et sur l'angle à partir du point de corde, le pilote d'une thermique est censé une fois les transferts de masse achevés reprendre un flet de gaz (quitte à simultanément laisser un tout petit filet de frein arrière pour mieux trajecter en stabilisant l'arrière ) . Ce qui relève l'arrière de la moto, l'assoit, améliore tant la garde au sol que le contrôle sur l'angle, vous le savez tous non?
Sauf que ce filet de gaz devient impossible si le moulin au lieu d'envoyer quelques maigres KW et très peu de couple balance toute la purée. Va donc falloir apprendre à gérer les virolos quasiment sans moteur, perso rien que l'idée me file des boutons et me fiche la trouille. Eek 

2°, à la remise des gaz en redressant la moto, on a tous appris à gérer et le régime et la poignée des gaz afin d'avoir déjà de la puissance mais en évitant de surmener le pneu arrière par une gabegie de KW et de Nm. Sinon, c'est la perte d'adhérence assurée voire le high-side qui guettent et c'est pas cool.
Donc de par leur fonctionnement qui propose un couple instantané et gargantuesque les Emotos devront impérativement pour les grosses motorisations disposer d'amortisseurs de couple et de brides électroniques type anti-patinage intrusifs, sinon c'est satellisation garantie dès qu'on essaie de rouler autrement qu'en vache avachie. Autrement dit, on va se faire là encore bien chier à devoir dépendre à 100% d'anges-gardiens de silicium, beurk!!!



De tout ceci découle mon opinion finale . Les Emotos on va y passer. Ce seront très rapidement de fabuleux commuters urbains propres et efficaces sans esbroufe, de parfaits traine-couillons pour se rendre au taf. Ça sera aussi des vrais tueuses de chrono en ligne droite ces Emotos, les moteurs thermiques vont pâlir de la comparaison.
Mais....... j'espère très fort que pour une N7 sereinement empruntée on me laisse le plus longtemps possible mon archaïque et voué aux gémonies moulbif thermique imparfait donc vivant ! Conseil d'un vieux
Vas Vite ou Flânes. Mais Roule !
Répondre
#13
(08-03-2019, 11:55)knacki a écrit : Pour le fait de descendre un rapport avant le virage, ça permet d'avoir du frein moteur, qui aide à ralentir. Pour t'en rendre compte, faut prendre un virage en débrayant, ça fait tout bizarre (sur route fermée, bien équipé et pas trop vite). Et avec le frein, ça permet d'avoir plus de poids sur l'avant et permet de mieux rentrer en courbe (je ne m'étale pas, Michel le fera très bien).

Pour ce qui est de t'essayer à la piste, je ne peux que t'encourager. Faudra qu'on en discute aussi un jour car c'est un peu mon dada. Tu peux aller voir, on en parle pas mal sur moto.poirsouille.org

D'accord, je vois pour le rapport. J'ai expérimenté le débrayage en virage, c'est marrant mais très rapidement juste avant de stresser  Shock

Je regarde ça pour la piste merci beaucoup Smile .
Il n'y a pas de fumée sans pneu  lol
Répondre
#14
(08-03-2019, 20:41)Le Chel a écrit : Allez, un autre avis.

D’abord le ressenti perso : l'électrique 100% ou l'hybride puis la pile à hydrogène, c'est simple on va tous devoir y passer. Donc pas utile de se poser trop de questions là dessus , seuls ceux qui sont assez vieux comme moi ont une chance d'y échapper , vous tous roulerez au KW/H plutôt qu'au carburant un jour.


Ça ne me réjouit guère, pour plusieurs raisons.

>> L'efficacité pure des motorisations électriques ne saurait être remise en cause, par contre les innombrables difficultés de sa mise en œuvre durant au moins une voire deux décennies va faire bien chier : autonomies ridicules ou au mieux quelconques, temps de rechargement élevés, manque de points de charge limitant grandement l'espace de liberté qu'est la pratique moto telle que je l'aime ; c'est à dire dans les petites routes et les coins paumés , on en souffrira inévitablement. L'époque n'est plus à la poésie ni à la production d'adrénaline, elle se veut sécuritaire, normative et insipide.

>> Le feeling bordel ! Un moteur électrique c'est d'une rare efficacité. Ok. Et du coup c'est d'une saveur tout particulièrement édulcorée. Pas de bon ou de mauvais régime moteur, pas de bruit, pas le moindre borborygme ni la plus petite vibration, pas de vies successives du moteur au fur et à mesure de la montée en régime. Pas de boite de vitesse nécessaire puisque couple constant dès les plus basses vitesses de rotation, et c'est tout un pan du plaisir du motard qui s'en va à ne plus tricoter du sélecteur ni être à l'écoute de la "vie" de sa machine. Plus aucune expertise nécessaire pour tirer le meilleur d'une machine à la sortie d'un virolo, que c'est triste ! Sad





Et pour des considérations plus générales :

>> Pour le frein moteur à la coupure des "gaz" : pas de panique il existe, car sur les motorisations électriques quasi toujours on a des systèmes de récupération de l'énergie de la décélération, lesquels sont souvent paramétrables. Donc ce n'est pas là que la différence sera la plus marquée, voire même on pourra paramétrer finement l'intensité du frein moteur désiré en fonction de son pilotage.


>> Pour le comportement dynamique, bof. Aucune raison de ne pas parvenir à faire des châssis et des réglages qui permettent à une meule électrique de se comporter aussi bien qu'une thermique; Y'aka voir les perfs ahurissantes des E-motos lors des deux derniers Tourist Trophy pour en être persuadé.


>> Pour le couple? Là oui, on a un vrai problème qui implique sans doute de faire évoluer son pilotage voire de le transformer en profondeur. Ce couple totalement et tout le temps dispo, c'est pas une bénédiction c'est un piège à bonheur!

1°, sur route et sur l'angle à partir du point de corde, le pilote d'une thermique est censé une fois les transferts de masse achevés reprendre un flet de gaz (quitte à simultanément laisser un tout petit filet de frein arrière pour mieux trajecter en stabilisant l'arrière ) . Ce qui relève l'arrière de la moto, l'assoit, améliore tant la garde au sol que le contrôle sur l'angle, vous le savez tous non?
Sauf que ce filet de gaz devient impossible si le moulin au lieu d'envoyer quelques maigres KW et très peu de couple balance toute la purée. Va donc falloir apprendre à gérer les virolos quasiment sans moteur, perso rien que l'idée me file des boutons et me fiche la trouille. Eek 

2°, à la remise des gaz en redressant la moto, on a tous appris à gérer et le régime et la poignée des gaz afin d'avoir déjà de la puissance mais en évitant de surmener le pneu arrière par une gabegie de KW et de Nm. Sinon, c'est la perte d'adhérence assurée voire le high-side qui guettent et c'est pas cool.
Donc de par leur fonctionnement qui propose un couple instantané et gargantuesque les Emotos devront impérativement pour les grosses motorisations disposer d'amortisseurs de couple et de brides électroniques type anti-patinage intrusifs, sinon c'est satellisation garantie dès qu'on essaie de rouler autrement qu'en vache avachie. Autrement dit, on va se faire là encore bien chier à devoir dépendre à 100% d'anges-gardiens de silicium, beurk!!!



De tout ceci découle mon opinion finale . Les Emotos on va y passer. Ce seront très rapidement de fabuleux commuters urbains propres et efficaces sans esbroufe, de parfaits traine-couillons pour se rendre au taf. Ça sera aussi des vrais tueuses de chrono en ligne droite ces Emotos, les moteurs thermiques vont pâlir de la comparaison.
Mais.......  j'espère très fort que pour une N7 sereinement empruntée on me laisse le plus longtemps possible mon archaïque et voué aux gémonies moulbif thermique imparfait donc vivant ! Conseil d'un vieux

Super ta réponse  @Chel En accord 2 . C'est franchement un très belle analyse.

Je rajouterai peut-être aussi le coût de l'installation domestique pour pouvoir recharger sa Emoto à la maison et faire attention où l'on fait ces pauses.. parce que s'il y a pas de point de recharge ça devient problèmatique. 

En terme de maintenance, sauf si on fait de l'électronique.. ca va nous couter plus cher.. parce que même pour un check simple direction le garage.. ou pas. Ouiiinnnn

Et enfin, l'effet du champ magnétique généré par le moteur sur nous.. je ne connais clairement pas le sujet. (la partie effet sur le corps, ça se trouve c'est négligeable). Plus le moteur électrique va tourner rapidement plus le champ est important.. généralement on a tendance à casser la poignée xD .. mais affaire à suivre. 

Pour finir sur un note marrante moto volante:  https://www.motoservices.com/actualite-m...mar-19.htm  Big Grin
Il n'y a pas de fumée sans pneu  lol
Répondre
#15
en parlant de moto électrique ! Le championnat du monde MOTO-E commence par un beau BBQ ! :/

https://www.facebook.com/groups/lesconsu...882251585/
Répondre
#16
Effectivement, BBQ bien carbonisé ^^..
Certains youtubeurs du coin se sont intéressés a la question :
Si vous avez 20 mins a perdre :
https://youtu.be/dI_aAyvwnzU
Il n'y a pas de fumée sans pneu  lol
Répondre
#17
Je l'avais vu il y a un moment, il est chouette leur essai Smile
[Image: vilo_castellet.png]
Répondre
#18
Pour compléter un peu le sujet Big Grin

https://rmcdecouverte.bfmtv.com/high-side/program_5869/ , pour gagner un peu de temps, début : 23:29
 
Et sur le même thème : https://www.youtube.com/watch?v=lIIKLN7RyVY (reportage sur la conception/ l'assemblage)

Apres 20800 € ... être écologique c'est pas donné
Il n'y a pas de fumée sans pneu  lol
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)